La philosophie Alter Azur

Pourquoi Alter Azur ? Qu’est ce qui nous singularise ? Quels sont nos grands principes ? Nous tentons d’en écrire tous les détails au sein d’un livre interactif qui verra le jour, on l’espère, avant la fin de l’année.

Nos textes fondateurs traduisent cette philosophie au sein de l’écosystème.

Le projet global est son application concrète au quotidien.

Le constat du monde actuel ?

On le connaît tous : chômage de masse et crise systémique (sociétal, économique, environnementale et politique). À l’encontre d’un vieux moteur infatigable, ce n’est plus seulement une pièce de ce joyeux fourbi qu’il faut changer, mais tout l’ensemble. Plutôt que de se plaindre, désormais il faut agir sans attendre. Nos bibliothèques sont pleines de bouquins et de projets nous montrant la voix. La réflexion est une arme qui nous accompagnera toujours, c’est la clé pour continuellement se remettre en question et faire progresser un modèle de société. Mais ce nouveau moteur dont nous avons besoin existe déjà. De tous temps les Hommes ont inventés des alternatives bien plus intelligents que les normes en vigueur dans le reste du monde. Pourquoi ne pas les perpétuer dès maintenant ?
Le constat du monde actuel ? Des hommes et des femmes sont déjà en route pour construire un « demain » positif, nous ne faisons que leur emboîter le pas.

 

Ne pas réinventer la roue

La société alternative existe déjà. L’économie sociale et solidaire (ESS) créé depuis des années des centaines de milliers d’emplois par an. Cette même ESS induit également des principes humanistes auxquels nous adhérons pleinement. Nous sommes des réalistes, à l’encontre des fatalistes, et quelque part un peu des utopistes dont nous partageons le rêve, mais pas l’infaisabilité immédiate.
Plutôt que de tout réinventer aujourd’hui, nous préférons chercher ce qui manque à ce monde alternatif. Trop de créateurs du futurs, même ceux déjà en place, sont isolés, ne se parlent pas. Faire le lien entre tous ces acteurs, c’est ça qui fera acte véritable de société. Exactement la raison d’agir pour Alter Azur ! Créer une micro ville réunissant ce qui se fait de mieux dans tous les secteurs de l’ESS. Une société complète, fondée sur les arts et la culture, véritable vitrine d’avenir se voulant source d’inspiration.

 

Ce qui nous singularise ?

La subsidiarité ascendante. Derrière ce mot barbare, un concept simple: nous agissons à une échelle (environ les Alpes Maritimes) où nous pouvons nous rencontrer facilement, le pouvoir est partagé entre tous et personne n’est « en haut » pour nous dire quoi faire. Une quelconque délégation vers un organe plus global (vers le haut) ne peut se faire qu’a des fins de synchronisation.
L’esprit critique, la remise en cause permanente du bien-fondé de nos actions. Rien n’est 100% blanc ou noir. Chaque système, technologie, œuvre ou connaissance peut être étudié pour en tirer un intérêt servant le bien commun. Beaucoup d’outils utilisés par des gens peu scrupuleux sont en fait neutres, l’usage dépendant de l’utilisateur, le cas de la communication par exemple.
Rien ni personne ne doit représenter un dogme, un culte, un immobilisme au changement de l’association. L’association est de fait apartisane et areligieuse.

 

Ne plus polariser les Hommes

Nous sommes persuadés qu’un entre deux est toujours possible. Nous aimons autant la mode, les ordinateurs, l’agitation, que le travail de la terre, construire des éoliennes « DIY » (Do It Yourself = fais-le toi même), la douce sérénité d’un foyer. Pour nous les deux ont la même importance et font partie d’un tout. Nous sommes à la fois des babas et des bobos, des consom’acteurs, conscients du point de départ, de la situation qui nous entoure actuellement, et du point d’arrivée. Entre les deux s’opèrera la Transition, une progression qui ne peut être radicale sans quoi nous n’arriverons jamais à convaincre la masse de suivre cette voie.

 

Notre raison d’être

5 piliers résument nos actions: les arts, la culture-éducation, la santé-bien-être, la technologie et le tourisme. Le créatif inspire nos plus brillantes idées. La culture forme nos têtes à la bienveillance envers autrui. Se maintenir en bonne santé nous pousse à revoir tout notre système, de la spiritualité aux énergies renouvelables, en passant par une alimentation saine. La technologie est un outil fantastique qui doit absolument rester au service du bien commun. Et quand tout ce petit univers sera en place, il sera grand temps de le partager avec le reste du monde.

Au delà de ces piliers-actions, 4 grands principes :
Le festif. Il commence à l’intérieur de soi, la joie de vivre, véritable célébration du vivant. Dès qu’il se mut en sourire, il devient contagieux, l’arme la plus puissante contre l’horreur et l’absurde. Un partage liant les peuples au delà de toutes nations, générations, religions, couleurs de peau … Faire que notre lieu soit ouvert aux autres et en perpétuel préparation d’une fête (concert, banquet, expo…) est donc une nécessité.
– L’ouverture inconditionnelle est sans doute ce qui nous différencie le plus d’autres projets d’Oasis. Sans conditions, accepter l’autre tel qu’il est. Aucun dogme sur des choses aussi radicales que l’alimentation, les drogues, le style vestimentaire ou les pratiques sexuelles. Nous prônons l’épicurien conscient : profiter de tout sans se faire de mal à soi ou à autrui, ou alors en être pleinement conscient et de manière raisonnée (ex : boire du vin à table tous les jours en quantité modérée mais ne pas vider un litre de whisky à chaque concert). Avant de connaître l’autre, c’est d’abord soi qu’il faut accepter, avec tous les défauts qui nous caractérisent, en faire des forces. La bienveillance, l’honnêteté, la bonne foi ou encore la raison, ces notions dont tout le monde parle découlent selon nous de ce grand principe. Le don inconditionnel en fait également partie: donner à l’autre sans rien attendre en retour, par altruisme pur, même si l’on sait que dans une société bien faite l’ascenseur nous sera tôt ou tard renvoyé.
– Le « 0.5 ». La machine, c’est le binaire, le 0 ou le 1. À l’inverse l’Homme est vivant, il pense, élabore des philosophies, a le droit à l’erreur, il est fragile, sensible, émotif, c’est l’aiguille agitée entre ce 0 et ce 1, la troisième voie possible, l’alternative : le 0.5. Ne pas être radical est essentiel, prendre le temps de peser tous les arguments pour établir sa pensée, rester à l’écoute de ce qui nous oppose, tenter de trouver le consensus, l’union. Cela nous pousse à être forcément plus créatif, constructif. Le « non choix », quand il est possible, fait partie de ce « 0.5 » et est fondateur pour nous. Pourquoi vouloir à tout prix choisir entre une carotte et un smartphone quand on peut avoir les deux si on pense bio et éco-technologie ? Le libre arbitre est également un pilier de ce « 0.5 », choisir de croire en dieu, de s’ouvrir à la spiritualité ou de vivre en refusant totalement ne éventuelle fatalité est le choix de tout à chacun, que l‘on doit absolument respecter.
Le pas en avant. En écho de tous les autres principes, le pas en avant nous permet d’aller vers l’autre, de ne plus avoir peur de l’inconnu, et surtout d’agir ! Plutôt que de tourner en rond à se demander si tout ça va marcher, nous préférons poser la première pierre et se dire qu’on verra bien ! Une des grandes forces d’un projet quel qu’il soit, c’est la parfaite connaissance des problèmes qui surviendront lors de sa mise en œuvre. Quand on réinvente le monde de demain, les paramètres sont nombreux. On peut bien sûr en prévoir certains, mais au delà de tout plan, de tout dogme préétabli, c’est aussi cette inconnue qui rend la chose excitante. Ne pas savoir que c’est impossible, pour finalement avoir du succès dans cette odyssée.

 

Dans la pratique

Au delà de toute la philosophie présente ici, si vous souhaitez coopérer avec nous, il semble important de vous dire que certains d’entre nous : mangent de tout ou sont végétariens, viennent du monde libéral ou sont anti-capitaliste, fument des joints ou ne boivent pas d’alcool, font du yoga tous les matins ou préfèrent se lever à 12h, refusent les smartphones ou regardent encore la TV, sont bisexuels ou plutôt chrétiens, roulent en « pignon fixe » ou avec des vitesses, écoutent du Death Metal ET Mozart, préfèrent Dallas ou les Feux de l’Amour…
Ce dont vous pouvez être sûr, c’est que personne chez nous n’idolâtre Hitler, ne fornique avec des poules ou des enfants, ne souhaite rejoindre Daesh ou prévoit de voter Le Pen aux prochaines élections « parce qu’on ne les a pas encore essayé ». Ça nous paraît idiot d’imaginer construire le nouveau monde avec de telles valeurs. Un jour nous espérons ne plus avoir à prendre position sur de tels sujets absurdes (merci de ne plus demander 😉 ), ne même plus prononcer ces mots.
L’ouverture inconditionnelle on vous dit ! Avec donc au moins une limite : on peut discuter avec les affreux que l’on vient de citer, mais pas vivre avec eux. Nous les acceptons dans la société globale, puisqu’ils existent. Nous combattons leurs idées à travers le débat et l’éducation populaire, mais pour nous ils représentent le passé, et ils n’ont plus aucune raison d’être dans le monde que nous souhaitons créer.

 

Tout compte fait, réinventer la roue

Prendre ce qui existe pour en faire quelque chose de nouveau, tout comme le cycle de la vie, finalement c’est déjà une révolution ! Notre pensée n’est pas figée, certains principes évolueront, s’affineront, s’enrichiront, tout comme cette page. Et si vous nous aidiez à écrire la suite ?

Ce que nous faisons de cette philosophie ? Découvrez comment elle se traduit dans …

Le projet global

Encore plus de concret ? Découvrez et prenez part à nos actions en cours ou à venir !

Toutes nos actions
Que vous soyez riche ou dans le besoin, il y a 100 façons de nous aider. Découvrez lesquelles.
Nous soutenir
Ce que l’on dit là résonne en vous comme une évidence, vous voulez prendre part à cette belle aventure ?
Nous rejoindre

Suivez-nous

100 idées pour nous aider #3, likez et suivez nos pages sur:

Soutenez Alter Azur

100 idées pour nous aider #1
En donnant / adhérant à Alter Azur, vous participez à des projets concrets, à côté de chez vous (give box, jardins pédagogiques…), vous créez des emplois locaux (Agence de Com' Sociale et Solidaire, weAGO!RA…), vous développez des éco-lieux éthiques et durables (Maison de la transition, éco-village Ré-évolution), vous aidez au fonctionnement du collectif citoyen (site web, évènements…)… Votre don / adhésion est défiscalisé, vous choisissez ce que finance vos impôts. Tout le monde peut proposer des idées, prendre part à notre gouvernance, avoir accès à nos comptes, rencontrer des humains fantastiques et leurs projets. Prêt ?

Don / Adhésion

Partagez Alter Azur

100 idées pour nous aider #4, parlez en autour de vous, sur les réseaux sociaux:

facebook  twitter  googleplus  linkedin  pinterest  tumblr  blogger email

Alter Azur construit le nouveau monde !

Alter Azur construit le nouveau monde !

Alter Azur est vivant, le projet se précise et les pages se réécrivent en permanence. Certains détails ici présents peuvent ne pas être à jour. Restez au courant de nos avancées en vous abonnant à notre newsletter.

Félicitations ! Votre souscription est confirmée !